Symbial est un institut de sondages créé en 1991.
Nous venons de réaliser une grande enquête auprès des Français.
Il s’agit d’un sondage que nous avons mené pour notre propre compte, sur la base d’un panel Opinéa de 1007 répondants en ligne, représentatif de la population de notre territoire.
Au travers de 9 questions baromètriques nous restituons l’état de française l’opinion sur l’Union Européenne.
Cette vague a été réalisée début mars 2020.
Enquête réalisée par échantillonnage (notamment avec la mise en place de la méthode des quotas afin de garantir la représentativité de l’échantillon par rapport à la population de référence).
L’Access Panel Online d’Opinea est exclusivement dédié aux études. Recruté dans les règles de l’art des access panels, il permet la constitution d’échantillons représentatifs de la population nationale mais aussi de cibles spécifiques, pouvant ainsi correspondre à la particularité de tous les besoins.

L’intervalle de confiance dépend du nombre de répondants pour chaque question :
effectif : intervalle de confiance = +ou-

30  : 17,89% 90 : 10,33% 100 : 9,80% 200 : 6,93% 300 : 5,66% 400 : 4,90% 600 : 4,00% 800 : 3,46% 1000 : 3,10% 1500 : 2,53% 2000 : 2,19%

%

Rétablir le Franc

Homme 36%
Femme 40%
16 et 24 ans 26%
25 et 34 ans 50%
35 et 44 ans 40%
45 et 54 ans 41%
55 et 64 ans 35%
65 et 74 ans 23%

%

L'Union Européenne répond aux inquiétudes concernant le domaine économique et social

Homme 44%
Femme 44%
16 et 24 ans 47%
25 et 34 ans 53%
35 et 44 ans 48%
45 et 54 ans 39%
55 et 64 ans 42%
65 et 74 ans 32%

%

Pour une Europe des Nations à la place de l'Union Européenne

Homme 63%
Femme 59%
16 et 24 ans 50%
25 et 34 ans 69%
35 et 44 ans 61%
45 et 54 ans 60%
55 et 64 ans 64%
65 et 74 ans 57%

%

L'UE efficace sur l'immigration légale et clandestine

Homme 40%
Femme 43%
16 et 24 ans 51%
25 et 34 ans 56%
35 et 44 ans 42%
45 et 54 ans 37%
55 et 64 ans 35%
65 et 74 ans 25%

%

Lesquels de ces pays (en négociation actuellement) devraient pouvoir faire partie de l'Union Européenne ? AUCUN

Macédoine 20%
Monténégro 20%
Serbie 19%
Bosnie-Herzégovine 16%
Albanie 15%
Turquie 13%
Kosovo 11%
Aucun 59%

%

Les Français ont-ils intérêt à ratifier les traités de libre-échange : NON

Homme 53%
Femme 51%
16 et 24 ans 31%
25 et 34 ans 38%
35 et 44 ans 45%
45 et 54 ans 60%
55 et 64 ans 61%
65 et 74 ans 71%
L’Union Européenne doit conserver le principe
de son organisation actuelle
18%
L’Union Européenne doit complètement
changer son organisation actuelle
39%
L’Union Européenne doit intégrer les nouveaux
pays qui le souhaitent
13%
L’Union Européenne doit faciliter la sortie des
pays qui le souhaitent
32%
L’Union Européenne doit aller plus loin dans le
fédéralisme
20%
L’Union Européenne doit revenir à l’Europe des
nations
26%

Cette vague de notre baromètre européen confirme les doutes que les Français ressentent des bénéfices que leur apporterait l’Union Européenne dans sa conception actuelle.

Le scepticisme affiché est plus fort sur la question de la souveraineté nationale, le contrôle de l’immigration et les enjeux économiques et sociaux.

La balance semble pencher du côté du retour aux nations, à la maitrise des frontières et des enjeux stratégiques de chaque pays constituant l’Europe.

Nous comparerons ces tendances avec les résultats que nous mesurerons après l’été et surtout après la crise Covid-19 qui a débutté début 2020 et qui aura fait des ravages dans les conceptions politiques qui paraissaient avoir gagné.

A savoir l’économie mondialisée, le libéralisme empêchant les Etats d’intervenir, le refus des frontières, la protection européenne garante de la sécurité de tous.