01 53 32 17 13

Privatisation des barrages en France (#privatisation), pour ou contre ?

 

Cette enquête exclusive a été réalisée en coopération avec Opinea, notre partenaire gestionnaire de notre access panel. 

La répartition des répondants est représentative de la population selon les quotas d’âge, de sexe, de région d’habitation, de situation professionnelle et de structure familiale.

Le terrain s’est déroulé entre le 8 et le 12 juillet 2019.

1004 réponses ont été obtenues selon ces quotas de représentativité, pour un intervalle de confiance globale de + ou – 3,1%.

Notre institut est totalement indépendant des partis politiques, groupes financiers et syndicats, cette enquête n’a été commanditée par aucun client ni groupe d’influence.

Les Français sont nettement opposés à la privatisation des barrages du pays. Seulement un peu plus d’un sur dix y est favorable.

Six Français sur dix opposés à la vente des barrages au privé.

 

Toutes les catégories de Français rejettent le projet de privatisation des barrages hydrauliques.

Après le projet de privatisation des Aéroports de Paris, et celui de la FDJ, eux aussi très peu populaires, les barrages hydrauliques, depuis toujours fleurons du patrimoine national, ne doivent pas être privatisés selon les Français.

 

Les soutiens du président de la République sont eux-mêmes très opposés à la privatisation des barrages.

 

 

Le décalage entre les Français et leurs dirigeants s’agrandit à chaque décision stratégique.

La population ne comprend l’intérêt de la France de vendre ses actifs pour un gain à court terme et des incertitudes à long terme sur le prix des services et sur l’indépendance nationale.

La vision stratégique de telles mesures éventuelles n’est ni démontrée ni rassembleuse de la nation.

L’absence de débat démocratique avec les Français sur ces sujets de souveraineté leur fait craindre une évolution forcée contre leurs intérêts.